Francis Chouquet Graphiste Lettering

L’avenir des thèmes WordPress est vers l’Open Source ?

0

Il y a quelques temps, il y a eu une grande discussion sur ThemeShaper autour des thèmes WordPress et de l’Open Source. Le but de la discussion était de savoir si c’était légal de vendre des thèmes pour WordPress alors que la licence GPL précise que les thèmes WordPress devraient être également Open Source, donc libre d’accès à tous.

L’idée n’était pas vraiment de savoir si les thèmes doivent être payants ou gratuits mais plutôt que savoir ce qu’englobait la licence. Visiblement, il n’existe pas de réponse bien claire. On peut seulement dire de manière sûre que tout ce qui touche à WordPress, donc les fonctions sont GPL, donc à ce niveau-là chacun devrait pouvoir être libre d’utiliser les thèmes payants pour ses propres besoins. Par contre, rien n’est moins sûr pour les CSS qui « font » le thème. Donc, la discussion était bien lancée, avec plusieurs apparitions de Matt Mullenweg pour montrer une fois n’est pas coutume que pour lui l’avenir des thèmes WordPress n’est pas du côté des Thèmes « premium ».

Matt Mullenweg on WordPress Premium Themes

Au final, la conversation a pas mal tourné en rond pour montrer une chose: les thèmes pour WordPress devraient être gratuits et Open Source si l’on s’en tient à la licence GPL, mais qu’aujourd’hui la plupart des thèmes intéressants et innovants sont souvent payants. Quoi de plus normal de que vouloir avoir un retour sur investissement ?

Comme je le dis plus haut, la question était posée mais la réponse n’était pas vraiment claire, et finalement, on est resté sur un certain statu quo… jusqu’à aujourd’hui ! Et c’est Brian Gardner, grand précurseur des thèmes magazines et « premium » qui met un pavé dans la marre en arrêtant ce type de thème et en se focalisant uniquement sur des thèmes « open source ».

I have teased you all long enough, and for that I apologize. The post title says it all – Revolution is going open source. This means that all themes will be released under the GPL license and in compliance with standards set forth by WordPress.

Au départ, tout a commencé par la volonté de travailler avec le talentueux Jason Schuller de WPElements.com. Puis leur discussion a évolué vers une volonté de créer des thèmes Open Source. Ils sont allé rencontrer Matt et Toni de WordPress et leur plan a été accueilli chaleureusement.

A partir du 1er novembre donc, tous les thèmes Revolution payants n’existeront plus. Les propriétaires de ces thèmes auront toujours accès au support mais Revolution prendra un nouveau départ avec des thèmes gratuits et Open Source. Des packs supplémentaires seront proposés ainsi qu’un accompagnement, mais là, il faudra payer. Donc, en gros, le thème sera gratuit mais un certain support ou une aide pour la personnalisation du thème seront payants. C’est l’idée de ce « business model ».

Alors, on peut se demander si c’est la bonne démarche et si ça va marcher… D’un côté, je n’ai jamais été convaincu que les thèmes premium se vendaient bien. Je suis même persuadé que pour la plupart ce n’est pas le cas. Et derrière, les auteurs doivent fournir un support important où ils passent souvent plus de temps qu’ils ont passé à créer le thème. Sans compter tous ceux qui se procurent les thèmes via des sites de torrents et qui donc utilisent ces thèmes sans les payer. Donc, pas vraiment convaincu par ce modèle.

Ici, ils vont proposer des thèmes gratuits de grande qualité et proposeront des services payants par ailleurs. Tout d’abord, il est clair que si les thèmes sont beaux et fonctionnels, ils vont avoir beaucoup de succès. Ce qui remontera le niveau assez bas des thèmes WordPress gratuits ces derniers mois. Ensuite, vu qu’ils basent leur modèle sur le support et les packs complémentaires, il faut que les personnes qui ont le thème aient des besoins de customisation. Et de ce côté-là, je peux dire sans trop m’avancer que les demandes afflues pour les auteurs de thème. Moi même j’ai très régulièrement des demandes de customisations de thèmes. Donc, je pense qu’ici, il y a un bon potentiel pour gagner de l’argent tout en apportant quelque chose de plus à la communauté WordPress.

Reste maintenant à voir si Brian Gardner communiquera dans quelques mois sur les premières retombées de ce nouveau business model. Reste à voir aussi si les autres vont suivre la marche…

Et vous, que pensez-vous de virage amorcée par le plus connu des thèmeurs WordPress ?

23 Commentaires

  • Y’a une certaine hiérarchie qui existera toujours : Thème gratuit > Thème payant > Thème sur mesure.
    Dans le payant, je pense que certaines personnes sont prêtes à lâcher 5€ par micro-achat pour avoir un thème plus « personnel », pour se différencier.

    Mais quand on sait les réaliser, sûr que ça représente peu d’intérêt de payer 😉

  • Salut!

    Je crois que tu oublies un élément de taille: la GPL autorise tout à fait de vendre un logiciel sous GPL, même si on y apporte aucune modification !

    Un thème sous licence GPL peut donc tout à fait être vendu ! Et libre n’est pas égal à gratuit 🙂
    http://www.gnu.org/philosophy/selling.html
    Une personne qui a acheté un thème sous licence GPL peut tout à fait le revendre, le donner, le distribuer, etc…

    Bonne journée !

  • @splitsch je rebondis sur ce que tu dis pour pointer le fait qu’en anglais, « Free Software » a 2 significations :
    * logiciel libre (d’utilisation, de redistribution = pas toujours gratuit)
    * logiciel gratuit
    Cette ambiguïté est levée dans ton article et c’est bien 🙂

    À noter aussi qu’il y a une différence entre Open Source et Free Software … le paradoxe étant que l’Open Source est plus enclin à des licences moins restrictives … que la GPL 😉

  • Salut,

    Ces thèmes payants vont donc devenir gratuits. Si l’on veut une customisation, on peut toujours contacter le créateur du thème. Ok, jusque là, ça va..
    Mais cela veut dire que l’on ne peut pas le modifié le thème soit-même ?

    Je suis un peu perdu dans l’Open Source et le GPL (j’ai une essence désolé >_

  • Ah, mon commentaire c’est coupé en plein milieu..

    Je disais que j’étais un peu perdu dans l’Open Source et le GPL mais que je vais continuer de parcourir ce blog qui est une vrai mine d’information ^^

  • oliv’

    Est-ce que ça s’appliquera au ressources WordPress du type vidéo de formation ?

  • Je pense que l’initiative de rendre gratuit les thèmes est une bonne chose mais dans une certaine limite. Si les thèmes étaient payants jusqu’alors, n’était-ce pas parce qu’ils étaient de bonne voire de très bonne qualité et qu’ils méritaient donc une certaine contribution de la part de l’utilisateur ? En les rendant gratuit, les designers ne vont-ils pas être tenté d’en faire moins à cause de la perte de motivation monétaire ?
    Au final, ne vas-t-on pas revenir à une situation similaire à celle actuelle qui consisterait à proposer des thèmes gratuitement tout en faisant payer des options – soit la même chose qu’un thème Premium en fin de compte.
    L’utilisateur qui utilisera un de ces thèmes devenus gratuits aura alors du mal à se différencier des autres blogs si il ne paie pas des suppléments.
    Voila, ce n’est que mon avis et merci pour cet article très intéressant 😉

  • splitsch > En fait le sujet est vraiment très complexe et visiblement personne ne sait le fin fond de l’histoire… WordPress est en GPL, donc tout ce qui touche à WordPress dans les thèmes est également sous la licence et non les CSS par exemple. Et le problème vient surtout des designers qui ne sont pas d’accord pour que quelqu’un redistribue leurs thèmes !! En fait, il est là le litige… Donc, oui, on peut vendre un thème GPL, mais comme l’acheteur pourra le redistribuer, ça n’a pas grand intéret. C’est un peu pour ça que le modèle est « tangent »…

    Aegis > Si, tu pourras toujours modifier le thème toi-même puisqu’il est « open source ». Donc tu pourras continuer de faire ce que tu fais déjà avec les thèmes gratuits aujourd’hui.

    oliv’ > On parle ici du code de WordPress, une formation est un service et n’entre pas dans le cadre de la licence GPL

  • Maigret > C’est ce qu’on va voir avec cet exemple. S’ils proposent des thèmes de qualité dès le départ, ça risque de donner un coup aux thèmes payants. Je ne crois franchement pas que Brian Gardner prendrait le risque de proposer des thèmes de qualité médiocre…

  • Je ne crois franchement pas que Brian Gardner prendrait le risque de proposer des thèmes de qualité médiocre…

    Je ne le crois pas non plus !

  • Perso je trouve que le passage en « gratuit » des thèmes payants c’est bien. et comme tu dit ca risque de faire remonter la qualité des thèmes car en ce moment, difficile de trouver de bon thèmes. J’en jette pas mal car mal codée ;( . Il y a autre chose que je déplore c’est l’emploi de plus en plus fréquent de « footer » crypté, alors si c’est pour protéger le copyright du créateur je trouve ça normal, mais quand on y trouve aussi des liens vers des sites bizarres et divers je trouve ca malhonnêtes.

  • Sky

    Et bien ça pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle ! Par contre, il est vrai que passer des heures à faire un thème et le rendre gratuit, pour certain, je peux comprendre que ça leurs fassent mal au coeur, tout travail mérite salaire. L’inspiration aussi d’après moi, reste à voir si la qualité des thèmes déclinera. J’aime le gratuit mais je peux comprendre ceux qui les font payer, sauf quand on parle de près de 100$ pour un thème, ici, c’est vraiment abusé ^^

  • En guise de comparaison, je peux vous dire quel est le consensus qui règne sur le sujet de la licence des thèmes pour le CMS Drupal.

    Drupal est GPL, donc tout le code qui interagit avec le code de Drupal doit être distribué sous la même licence que Drupal, donc GPL.

    Dans le cas d’un thème Drupal les fichiers concernés sont ceux qui contiennent du code qui fait appel aux fonctions PHP de Drupal : les fichiers « template » qui contiennent les fonctions php et la structure XML (car elle interagit avec le moteur de thème de Drupal).

    Les fichiers qui ne sont pas concernés : les feuilles de styles et le javascript car elles sont indépendantes de Drupal et n’interagissent qu’avec le navigateur et les graphismes…
    Or un thème sans le CSS et le graphisme n’a plus beaucoup de valeur (non je n’ai pas dit que la structure XML n’est pas importante!) car inutilisable par un néophyte.

    Enfin pour finir, pour rebondir sur une remarque, une licence GPL n’empêche pas de vendre son thème. Elle oblige simplement le vendeur de donner tous les fichiers sources concerné par la licence gratuitement à ceux qui le demande…

  • le blogueur masqué > tu auras toujours des nuls pour faire ce genre de trucs. Quand tu lances un thème, tu dois t’attendre à ce qu’on te le copie…

    sky > Créer des thèmes gratuits peut être intéressants d’un point de vue lucratif car ça peut apporter du business pour le designer. Ce n’est des revenus directs mais indirects.

    ineation > Merci pour la comparaison avec Drupal. Je crois qu’un thème doit être entièrement GPL ou pas du tout, car comme tu le dis rien que les templates ne servira pas grand monde tandis que le design et donc les CSS peuvent attirer beaucoup de monde…

  • Sky

    Je n’avais pas pensé à ça n’étant pas ( encore ) web designer professionnel. Je voyais la vente de thème dans le sens de ce faire un peu d’argent en faisant ce qui nous plaît. Cela dit, c’est vrai que c’est intéressant pour un vrai web designer, dans le portfolio, ça peut être utile. Pour ma part c’est décidé, mes futurs thèmes ( quand j’aurais déjà fini celui pour mon site ) seront distribués gratuitement.

  • « Je crois qu’un thème doit être entièrement GPL ou pas du tout », en fait tu n’as pas le choix comme le thème est associé à un CMS en GPL forcément il sera au moins en parti GPL.

    Après c’est un choix :
    * soit tu distribue ton thème gratuitement sous licence GPL (c’est le cas de tous les thèmes de drupal.org),
    * soit tu le vends (dans le cas de Drupal voir par exemple topnotchthemes.com) avec pour seule obligation de fournir les fichiers concernés par la licence GPL si on te le demande.

    Les deux modèles tiennent la route. Tu peux même faire les deux en donnant un thème de temps en temps à la communauté et te faire une réputation et en proposant les autres à la vente. Avec après bien sur la possibilité de proposer du service en plus.

    Bien entendu, après il faut qu’il y ait un marché capable de payer la valeur. Mais c’est une autre histoire, ça c’est du marketing…

  • Fran6, tu t’es fait hacker ou quelque chose comme ça, regarde la source de ton article.

  • Je ne suis pas un expert es GPL mais je ne vois pas en quoi le fait que WordPress soit sous GPL oblige les thèmes à adopter la même licence.
    Autant que je sache dans un thème il n’y a absolument rien du code de wordpress donc je ne vois pas pourquoi ils devraient avoir la même licence. Certes il y a des appels à des fonctions wordpress mais ça n’a rien à voir c’est loin sinon il ne pourrait y avoir aucun logiciel libre pour windows puis qu’ils font tous appel d’une manière ou d’une autre à des API windows qui n’ont absolument rien de libre.

    Certes si certains thèmes implique de modifier ou de livrer des version modifié de fichiers fournis à l’origine avec wordpress dans ce cas évidemment il faut que le thème soit en GPL mais sinon je ne pense pas que ce soit nécessaire.

  • ineation > « “Je crois qu’un thème doit être entièrement GPL ou pas du tout”, en fait tu n’as pas le choix comme le thème est associé à un CMS en GPL forcément il sera au moins en parti GPL. » Oui, c’est ce que je voulais dire 😉 En tout cas, j’ai hate à me mettre sérieusement à Drupal…

    lordphoenix > et bien si, le thème est composé de templates et ces templates sont sous « la loi » de la licence GPL. Du utilises le code spécifique à WordPress et donc c’est du GPL… Ce ne sont pas que des simples fonctions, c’est tout un fonctionnement derrière. Prend par exemple la boucle WordPress, c’est un élément « coeur » de WP et c’est une partie de son code, c’est donc du GPL…

  • Moi je pense que chacun doit être libre de faire ce qu’il souhaite. Si le créateur d’un thème veut le mettre en payant et qu’il y trouve sont intérêt alors je pense que la communauté ne doit pas l’en empêche. WordPress peut être en licence GPL et les thèmes peuvent avoir une licence ou pas, d’ailleurs il arrive souvent que l’on ai a modifié les thèmes pour obtenir le produit idéale

  • Finalement ce mode de fonctionnement revient à ce qui se fait en libre. C’est le libre accès qui permet d’augmenter la base d’utilisateurs et donc de créer un marché pour la vente de services.

Success, your comment is awaiting moderation.