Livre: CSS Maintenables avec Sass et Compass de @kaelig

Pfiou… ça fait un bail que je ne suis pas venu ici… Presque un an en fait. Trop de travail et sûrement aussi une dose de procrastination. Quoi qu’il en soit, je me suis dit qu’avec le redesign du site je me remettrais à écrire mais comme le nouveau thème n’est pas encore prêt, j’ai attendu un peu trop longtemps. Donc je reprends la rédaction d’articles maintenant et le nouveau design viendra en temps voulu. D’ailleurs, ce qui est marrant avec ce thème qui n’arrive pas c’est que le thème WordPress est prêt, c’est le design qui n’est pas prêt, allez comprendre…

Enfin bref, on est là pour parler d’une livre que je viens de finir et que j’ai trouvé formidable. Ce livre c’est « CSS Maintenables avec Sass et Compass » de Kaelig Deloumeau-Prigent.

Il y a quelques mois de cela, j’ai fait une sorte d’overdose de CSS. Je ne suis pas intégrateur, en tout cas je ne me considère pas de telle sorte bien qu’intégrant une grande partie de mes projets. Je suis plutôt un web designer qui code, HTML, CSS ou encore PHP. Donc j’ai fait cette overdose à force de bouffer du CSS pendant des mois et surtout à force de passer un temps fou à essayer d’optimiser et de ranger mes feuilles de styles. Ca peut rapidement devenir un TOC.

J’ai donc décidé de ne plus du tout en faire pendant quelques mois et on verrait à l’issu de ce lapse de temps si c’est vraiment la fin ou si j’avais juste besoin d’une pause. Je me suis un peu intéressé à SMACSS, super intéressant mais encore trop de ras le bol pour faire des essais et mettre ces bonnes pratiques en place.

Et puis, il y a quelques semaines, je découvre CSS Maintenables que certaines personnes recommandent fortement sur Twitter. Je l’achète donc et commence à le lire. Je ne m’attends pas à grand chose à vrai dire, mais mon appetit pour les CSS semble doucement revenir. Dès les premières pages, Kaelig mentionne pas mal de choses qui me semblent évidentes depuis pas mal de temps. Les CSS ça peut être un bordel pas possible et chacun y va de SA méthode pour montrer comment organiser et gérer tout ça. Et le pire c’est que chacun pense que sa méthode est la meilleure. Bref, je me sens un peu rassuré. Un autre truc qui me rassure c’est que j’aime bien ranger mes feuilles de style, les commenter et les optimiser. Mais y a des limites. J’en connais qui optimisent tellement qu’à un moment si quelqu’un doit reprendre le projet, il ne va pas y piger grand chose. Et c’est un peu le concept du livre je trouve. Ranger tout ça, tout en restant simple pour que ce soit le plus maintenable possible.

Donc, toute la première partie du livre va énumérer toutes les étapes de la création d’une page web et va fournir toutes une série d’idées plus sympas les unes que les autres pour apprendre à bien maintenir ses feuilles de styles. Alors, bien sûr, j’en vois d’ici certains qui vont dire « pas besoin d’un bouquin comme ça, je sais déjà faire ça !!  » ou alors « C’est pour les débutants ton truc… ». Héhé…. Et bien même si on est un kador, un ninja ou une rockstar des CSS, il y a toujours quelque chose qu’on peut apprendre des autres, non ?

Kaelig présente aussi un chapitre que j’ai adoré: « Pragmatisme, démystifier certaines bonnes pratiques ». J’appellerais ça le chapitre Troll. Kaelig met à mal certaines bonnes pratiques et j’avoue y avoir trouvé mon compte. Finalement, je me rends compte que j’étais dans le vrai sur pas mal de choses. Voici la liste de ces mythes abordés:

  • Mythe n°1: Pas d’informations de présentation dans le HTML
  • Mythe n°2: Ne pas utiliser d’éléments non sémantiques
  • Mythe n°3: One ne doit pas créer de classes non sémantiques
  • Mythe n°4: Le rendu doit être le même dans tous les navigateurs
  • Mythe n°5: La taille du texte ne doit pas être exprimée en pixels (j’adore celui là :P )

Ensuite, après un chapitre intéressant sur le travail en équipe, Kaelig aborde la partie sur les préprocesseurs et notamment Sass. Il présente donc l’outil et très vite nous amène sur la voie de l’optimisation et de la maintenabilité. Et là, on se rend compte très vite que les préprocesseurs peuvent être d’une aide incroyable. Et quand on pense en avoir fait le tour, il nous présente Compass qui nous permet d’aller encore plus loin. Bref, super intéressant. Personnellement, je n’avais pas encore mis les mains dans les préprocesseurs du fait de mon overdose mais finalement c’est peut-être le traitement qui va me permettre de me réconcilier avec les CSS. En tout cas, le livre a déjà été une très bonne thérapie, et je ne peux que le conseiller. A tout le monde. Sans exception. Vous pouvez être le meilleur en CSS, ce livre ne vous fera pas de mal. Croyez-moi.

Je vous invite donc à aller sur le site préparé pour l’occasion et à partir de là, vous trouverez les meilleures crémeries pour vous procurer le livre. Mais franchement allez-y, il se lit simplement, rapidement et est un livre dans lequel vous pourrez vous replonger dans 6 mois ou un an, juste pour aller vous rappeler de quelques évidences que vous auriez oublié :)

9 Commentaires pour “Livre: CSS Maintenables avec Sass et Compass de @kaelig”


  1. 1

    et ben ça fait plaisir de te lire à nouveau !

  2. 2

    Et ça fait plaisir de voir que tu es toujours là ! :D Et oui, la vie passe vite et pas trop le temps d’écrire mais j’ai décidé de me recentrer un peu sur mes activités et ma communication, qui passera par mon site et le blog :)

  3. 3

    Hello Francis ! Heureuse de lire à nouveau.
    Pourrais-tu nous donner des nouvelles du projet Peaxl ?
    Au plaisir de te lire…

  4. 4

    Bonjour IsaK, on est en train de travailler sur un nouveau thème, ça prend pas mal de temps du fait des projets clients qu’on a pu avoir ces derniers mois mais ça avance :)

  5. 5

    Ah c’est sympa de revoir un article apparaître dans mon flux RSS =)

    Bonne reprise

  6. 6

    J’ai également englouti “CSS Maintenables avec Sass et Compass” de Kaelig Deloumeau-Prigent Un excellent bouquin comme tu l’explique extrêmement utile !

  7. 7

    oups j’allais oublier j’ai plus cas l’acheter !

  8. 8

    de rien !

  9. 9

    D’habitude je suis plutôt à lire des tutoriel sur Internet mais la j’avou que ce livre me tente bien.

Laisser un commentaire


× huit = soixante-dix deux